Quelle assurance voyage prendre ?

Vous allez partir, vient alors la question de l’assurance voyage.
Mais, d’abord…


Pourquoi prendre une assurance voyage ?

Si vous avez le projet de partir au Japon, l’une des étapes importantes de votre préparation au départ concerne l’assurance voyage qui vous couvrira pendant toute la durée de votre séjour, en cas de maladie, d’hospitalisation, de rapatriement ou de responsabilité civile privée engagée.
Les frais sur place sont extrêmement chers et ils serait dommage de vous endetter sur les 15 années à venir juste pour une fracture du bras non ?

Prenez l’exemple de la famille de Kevin, qui a dû faire une cagnotte pour payer les frais de rapatriement, ou même histoire pour la famille de Mathieu. Des frais pouvant s’élever jusqu’à 90.000€ suivant les pays.
Ou l’histoire de cette jeune fille ayant fait une hémorragie interne et dont l’hôpital lui réclame 110.000$ sous peine de prison ou d’expulsion.


Combien coûte une assurance voyage ?

Vous l’avez compris, on ne part donc pas sans une assurance voyage.
De plus, le prix est souvent dérisoire, et peut aller de 10 à 50€ pour un voyage de 3 mois, suivant les compagnies d’assurance, donc il serait bête de passer à côté.


J’ai une Visa Premier ou Mastercard

« J’ai une super carte bleue, je n’ai donc pas besoin d’assurance voyage étant donné qu’elle est inclue dedans » : FAUX.

La compagnie d’assurance April a fait un point sur ce qui est pris en charge, par quel type de carte et à quelle hauteur, et vous constaterez que souvent cela n’est pas assez. Donc quoi qu’il arrive, prenez une assurance 🙂

Rester connecté durant mon voyage au Japon

On se prépare, on prépare nos valises, mais on oublie bien souvent de préparer son téléphone au voyage. Et lorsque l’on se retrouve dans l’avion, on réalise :
« Ah, merde ! »


Étape 1 : Contacter son opérateur

Suivant votre opérateur et votre forfait, vous payerez (ou pas) des frais supplémentaires si vous envoyez des SMS/MMS du Japon ou si vous passez des appels. Idem si vous vous connectez à internet via votre 3G ou 4G.

La meilleure chose à faire est donc de faire un point avec votre opérateur. Il vous proposera aussi, très certainement, de souscrire à une option « internationale » ou « monde ».
Ces offres vont de 20 à 35€ la semaine (SFR, Orange, Free, etc). Ce qui est très cher lorsque l’on sait que le Wifi est partout au Japon.


Étape 2 : Du wifi partout au Japon

Effectivement, pour le wifi, rassurez-vous : il est partout.
Vous pourrez donc le trouver :
• Dans les aéroports,
• certains magasins,
• certains restaurants/café (je pense nottamment aux Starbucks, McDo…),
• certains arrêts de métro
• dans tous les konbinis (SevenEleven)
Bref, le Japon vous propose plus de 30.000 spots wifi !

Cependant, pour les accros à l’internet, ceux qui ont besoin de l’avoir avec eux H24 et 7 jours sur 7, il existe un petit boîtier appelé le Pocket Wifi.
comme son nom l’indique, c’est un petit modem à glisser dans votre sac ou votre poche qui vous permettra de vous connecter en illimité et à un meilleur débit que les spots gratuits tout le long de votre séjour.
Cependant ce luxe à un prix, et il faut compter en moyenne 850Y par jour, soit 7€.


Étape 3 : Pour les plus frileux,
commander une ChatSim

Pour ceux qui, comme moi, ont besoin d’être sûr de pouvoir être joignable et pouvoir contacter quelqu’un même lorsqu’il n’y a pas de borne wifi, je recomande la ChatSim.
La Chat Sim est une carte SIM vous permettant, moyennant 12€ par an (+7,50€ de livraison) de pouvoir envoyer et recevoir en illimité tous vos messages textes (emoji compris) via Facebook Messenger, Whatsapp, BBM, Telegram, WeChat, QQI, Line, Hike et Kakao.
Vous pouvez aussi la recharger en ‘data » moyennant 12€ pour 2.000 crédits, 30€ pour 5.000 crédits, et 60€ pour 10.000 crédits, sachant que 50 crédits = 1MB de data (photos, vidéos, musiques…)


Étape 4 : Les 3 meilleures applications à télécharger avant de partir

Afin d’être au top durant le voyage, je vous invite à télécharger 3 d’applications qui pourront vous être grandement utiles lors de votre séjour :

Japan Connected Free Wifi (iOS et Android) : l’application détectera automatiquement les spots wifi et vous y connectera en un clic car elle connait tous les mots de passe.
Navitime (iOS et Android) : l’application est l’équivalence d’un « Google Map » hors ligne. Vous y trouverez toutes les cartes de la ville, les métros, et elle vous indiquera où vous êtes et comment vous rendre à l’endroit souhaité.
• Google Traduction (iOS et Android) : en cliquant sur le petit appareil photo, l’application pourra scanner l’image et vous la traduire. Cela est extrêmement pratique lorsque l’on se trouve dans un restaurant qui n’a pas de menu en anglais !
• Line


Étape 5 : Le plus important…

Et pour finir, le plus important est bien sûr, lorsque vous serez dans l’avion d’aller et que vous aurez envoyé vos derniers messages, de bien désactivé toutes vos données à l’étranger, de désactiver la 3G/4G, de désactiver les push et, si possible, vous mettre en mode avion afin d’éviter de payer pour les SMS qui vous seront envoyés depuis l’étranger.

Cependant, n’oubliez pas : les vacances sont souvent une occasion rare de totalement déconnecter, alors il est peut-être temps de mettre votre cerveau en off et de laisser toute cette hyper connexion à la maison.


Bon voyage !

Vols pour le Japon, comment choisir ?

Votre décision est prise : vous partez au Japon et vous avez même déjà fixé vos dates (ou du moins la période).
C’est le moment de prendre vos billets d’avion.


Quel est le prix moyen d’un A/R pour le Japon depuis Paris ?

Ah, cette question ! Je vous répondrai donc : « Quel est le prix moyen pour une maison en France ? »
Tout dépend de tellement de facteurs ! Pour votre vol, tout dépendra de votre ville de départ, de votre période de voyage, de combien de mois à l’avance vous vous y prenez, de la compagnie, du nombre de bagages supplémentaires, de si c’est un vol direct ou avec escales…

Cependant, à titre d’exemple, voici quelques prix moyens pour un Paris > Tokyo > Paris :

Avec une escale :
• entre 450€ et 550€  : en période creuse avec une compagnie low cost
• entre 600€ et 750€ : en période estivale, avec une compagnie low cost OU en période creuse avec une bonne compagnie
• plus de 750€ : en période estivale avec une bonne compagnie

Vol direct :
• entre 600 et 700€ : en période creuse avec une bonne compagnie
• entre 850 et 1000€ : en période estivale avec une compagnie low cost
• entre 950 et 5000€ : en période estivale avec une bonne compagnie


Comment trouver les meilleurs tarifs ?

Il existe une multitude de site se voulant être des « comparateurs de vols ». Il vous suffira d’entrer vos dates et on vous proposera toutes les compagnies et vols disponibles. Vous pourrez ensuite y faire un tri suivant une série de critères : prix de l’A/R, durée du vol, nombre et durées des escales, etc. Mais, on va pas se mentir, lorsque l’on n’a pas de dates précises, c’est la galère monumentale.

Le site que j’utilise depuis plusieurs années déjà est Skyscanner (promis, cet article n’est pas sponsorisé!). Il vous proposera les mêmes services et résultats que tous les autres comparateurs à une différence près : si vous n’avez pas de dates précises, vous pouvez choisir « tous le mois » ou « le mois le moins cher ». Ce qui est très pratique !

Skyscanner

Skyscanner vous affichera ensuite un tableaux où il vous suffira ensuite de cliquer sur les jours (pour l’aller et le retour) afin de voir les tarifs s’adapter et donc voir le tarif le plus bas pour chaque jour en bas ! C’est extrêmement pratique. Le site propose aussi une vue « Graphique » qui permet d’avoir un rendu plus visuel quant aux différents prix.

Skyscanner Skyscanner

Une fois vos dates fixées, vous pourrez voir tous les vols correspondants à celles-ci en cliquant sur « afficher les vols ». Vous aurez donc la liste qui s’affichera, comme dans tout comparateur de vol, où vous aurez le nom de la compagnie, les horaires des vols, la durée de chaque trajet, la durée de l’escale, les aéroports et le prix. Et vous pourrez, bien entendu, filtrer selon vos critères grâce à la fenêtre de filtres sur la gauche.

Skyscanner

Je réserve rarement par ce biais-là. Généralement je me rends sur le site de la compagnie choisie, je rentre les dates et horaires choisies, et je réserve directement dessus.

Je vous ai cité Skyscanner, mais il existe de nombreux autres « comparateur de vols ». On peut notamment citer :
• Google Flight
• Opodo
• Kayak
Liligo
Easyvoyage
La bourse des vols
Momondo
Edream
…et bien d’autres. Attention cependant, certains ajoutent généralement des « frais de dossier » ou « frais de carte bancaire » surprise.


Il y a-t-il des promotions sur les billets d’avion ?

Les compagnies fonctionnent toutes de la même façon :
Sur un vol avec 200 sièges, elles vont définir (par exemple)
– 10 places à 400€,
– 20 places à 500€,
– 30 places à 600€,
– etc.
Cela veut donc dire une chose : les premiers arrivés auront les meilleurs tarifs ! D’où l’intérêt de réserver son voyage en avance !

Cependant, il y a effectivement des offres qui surviennent, de temps en temps. Pour cela, inscrivez-vous aux newsletters des compagnies qui vous intéressent. Et, il y a aussi les « erreurs de prix », le Saint Graal des voyageur. C’est lorsqu’une compagnie va faire une erreur de saisie et donc oublier un zéro dans son tarif. Un site assez efficace pour les repérer est Voyage-Pirate. Même si il vous semble douteux en apparence, il n’est pas un intermédiaire de réservation, il est juste là pour mettre en avant les tarifs intéressants qu’il trouve sur les sites des compagnies ou agences de voyage.


Comment savoir si une compagnie est bonne ou non ?

Il existe un classement des compagnies aériennes qui vous aidera à savoir si la compagnie que vous vous apprêtez à prendre à de bons avis ou non.

Le top 10 (sur 100) des compagnies faisant France > Japon et ayant plus de 3 étoiles/5 sont :
• Swiss (1ère)
• Japan Airlines (3ème)
• Singapore Airlines (4ème)
• Emirates (7ème)
• Qatar Airways (8ème)
• Lufthansa (15ème)
• Air France (18ème)
• Etihad Airways (20ème)
• KML Royal Dutch Airlines (24ème)
• Finnair (29ème)

Cependant, si vous décidez de prendre une compagnie moins bien notée, pas de panique, vous arriverez entier tout de même : l’avion est le moyen de transport le plus sûr au monde.
La seule chose qui changera sera votre confort :
– sièges moins confortables,
– personnel parfois moins agréable,
– moins de services à bord,
– des films souvent qu’en anglais ou en la langue de la compagnie,
– des repas médiocres
– etc.

Maintenant que vous avez une idée des moyennes de prix, que vous avez entre vos mains le meilleur comparateur de vol, et que vous savez comment différencier vos compagnies, vous êtes armés pour faire la meilleure des affaires sur votre billet d’avion !

Comment choisir sa période de voyage au Japon ?

Si vous êtes plutôt flexibles quant à vos dates de voyage vous allez forcément vous demander « Quelle est la meilleure saison pour y aller ? ».
Navrée de vous l’apprendre, mais toutes les saisons sont magnifiques et très marquées là-bas.

Seule la « Golden Week », la semaine entre fin avril et début mai qui cumule nombre de jours fériés et qui fait que tous les japonais sont en vacances en même temps est à éviter. C’est LA semaine noire de l’année : tous les hôtels, restaurants, trains et lieux culturels sont pris d’assauts.

Hormis cela, voici un petit topo qui pourra vous aider à choisir suivant ce que vous avez envie de voir/faire :


Si vous voulez voir les cerisiers en fleurs

Tout d’abord, sachez que les dates de floraison varient suivant les années et les villes.  En effet, la floraison commence plus tôt dans le sud du pays. À titre d’exemple, les premiers bourgeons s’ouvrent mi-février à Okinawa, fin-mars à Tokyo et début mai à Sapporo ! Ce sera aussi la saison la plus douce et donc la plus conseillée par une majorité de sites.

> Consulter les dates des floraisons suivant les villes (anglais)
et le site source (en japonais)


Si vous voulez profiter des festivals

Vous pourrez profiter des festivals à nombreux moments de l’année car les japonais en sont très friands. Cependant, privilégiez juillet/août où ils sont le plus nombreux et agrémentés de feux d’artifices. C’est magnifique !

Sites référençant les différents festivals au Japon :
> l’Office National du Tourisme Japonais
> Vivre le Japon
> Le Routard


Si vous voulez faire l’ascension du Mont Fuji

L’ascension du Mont Fuji n’est autorisé que deux mois dans l’année, à cause de la neige le reste du temps. Si vous voulez admirer le lever du soleil depuis tout en haut, il vous faudra y aller entre le 1er juillet et le 10 septembre.

En savoir plus sur l’ascension du Mont Fuji :
> La page de Wikivoyage sur le sujet
> Conseils et informations par Kanpai
> Récit de voyage


Si vous voulez voir les forêts multicolores de l’automne

« L’été indien » japonais est tout simplement magnifique, mais il est comme la floraison des cerisiers :  les dates varient suivant les années et les villes. Mais contrairement aux cerisiers, la floraison débute dans le nord du pays. À titre d’exemple, toujours, les couleurs seront les plus belles fin-septembre/début-octobre à Sapporo et fin-novembre/début-décembre à Tokyo.

> Consulter les dates des colorations des arbres suivant les villes (anglais)


 Si vous n’aimez pas la pluie

Évitez la saison des pluies. Celle d’été a lieue entre le 6 juin et le 20 juillet (suivant villes et années) et celle d’automne est de mi-septembre à début octobre.

> Lire l’article sur Tsuyu : la saison des pluies au Japon


Si vous ne supportez pas les fortes chaleurs et l’humidité

Si vous n’aimez pas transpirer et suffoquer, alors évitez vraiment juillet, août et septembre qui risquent de vous faire suer. Ces trois mois sont très chauds et humides (à cause de la saison des pluies)

> Le climat et les températures au Japon


Si vous ne supportez pas le monde

Si vous voulez éviter « les saisons touristiques » car vous ne supportez pas le monde, sachez que peut importe le moment de l’année, les grandes villes du Japon vous donneront l’impression d’être sur-peuplées ! Alors seule solution : vous isoler à la campagne 😉


Voilà !
J’espère que ces quelques indications vous aideront à choisir vos dates de voyage.
À présent, il ne vous reste plus qu’à choisir vos billets d’avion !

Est-il dangereux de voyager seule au Japon ?

Vous avez envie de partir au Japon, mais voilà : vous êtes une fille et vous comptez voyager seule. Alors, tout naturellement, vous vous demandez si vous serez en sécurité là-bas.
Comme abordé dans l’article du premier voyage au Japon, c’est le 9ème pays le plus sûr du monde (sur 163 pays).

Mes expériences

Commençons par mon expérience. À la date de cet article, que je mettrai régulièrement à jour, je suis déjà partie 5 fois au Japon. Durant les différents voyages, je me suis retrouvée à de très nombreuses reprises à marcher seule dehors, que ce soit à Osaka, Kyoto, et principalement Tokyo, à différentes heures de la journée, à différentes saisons, dans différents types de quartiers et avec différentes tenues (de la doudoune à la micro-jupe).

Alors oui, je me suis faites à plusieurs reprise abordée par des hommes.

98% du temps, c’était pour savoir :
– si l’endroit où je me trouvais (musée, parc, restaurant ou plus généralement le Japon) me plaisait,
– d’où je venais (« Paris ?! OooOOhh, SUGOI! »),
– si j’avais besoin d’aide car j’avais l’air perdue,
– si je passais un bon voyage.
En France les gens interagissent vraiment très peu entre eux et avec les « touristes » encore moins. Donc se faire aborder pour savoir si je me plais dans le pays ou si je n’ai besoin de rien est vraiment très surprenant, mais cela fait vraiment plaisir.
C’est aussi une chose que j’ai gardé en revenant à Paris, j’ai tendance à m’inquiéter que les touristes que je croise passent un bon séjour ou à aider ceux qui me semblent perdus.

Les 2% restant, étaient plus « relou ».
La première c’était des japonais qui nous avait sifflé depuis leur voiture avec une amie et la seconde c’était dans un centre d’arcades, deux jeunes marchaient derrière moi en rigolant (je pense qu’ils avaient bu) et qui me lançaient des « t’es jolie » dans un mauvais anglais. Je me suis retournée, je leur ai dit de partir et ils se sont exécutés instantanément.
Autant vous dire que ces deux fois ne m’ont absolument pas effrayées car à chaque fois :
– il y avait du monde autour que j’aurai pu soliciter en cas de danger,
– j’étais libre de m’enfuir en courant,
– ces deux interpellations n’étaient en aucun cas « agressives »,
– et, tristement, c’est le genre d’échanges que j’ai (hélas) déjà eu des centaines de fois en France, donc on fini par passer outre. Évidement, cela ne veut en aucun cas dire que c’est normal (c’est pour cela que je me suis fait un plaisir de les dégager à chaque fois).

Donc, même après ces deux petites « altercations », je me suis toujours sentie en extrême sécurité, et je n’ai jamais hésité, contrairement à en France, à me mettre en jupe courte et/ou à rentrer seule tard le soir.


Chikan, l’attouchement non-concenti dans les wagons de métro bondés

Cependant, malgré la sûreté dont fait preuve le Japon pour les touristes, il existe un triste fait de société contre lequel la police lutte depuis : l’attouchement dans le métro. Certains hommes profitent des métros bondés lors des heures de pointes pour toucher des filles qui ne peuvent bouger à cause du monde.

J’ai eu la chance de ne jamais avoir à faire à cette situation, mais j’ai, par contre, déjà été retrouvée dans un de ces wagons où il en devient difficile de respirer tellement il y a du monde : et effectivement, impossible de bouger. Il n’est même pas nécessaire de se tenir à une barre tellement les autres passagers vous serrent et vous maintiennent debout.

Il est donc important que vous en ayez conscience avant de partir afin de vous préparer à réagir si cela devait malheureusement vous arriver. Cependant, gardez en tête que les principales victimes sont les japonaises elles-mêmes…

La première solution, c’est les wagons réservés aux femmes. Il y a un vaste débat autour de cela, mais ils vous permettront de voyager l’esprit tranquille si vous vous inquiétez.
Je vous invite à lire l’article d’Amélie-Marie qui est très complet, qui parle de ces agressions et des wagons réservés aux femmes de façon beaucoup plus globale et historique, c’est très intéressant.

La seconde solution est notre super arme : notre voix.
Généralement une bonne beuglante suffit à destabiliser et faire fuir son agresseur, alors inspirez un bon coup et hurlez-lui dessus ou appelez à l’aide. Même si autour de vous personne ne voit ce qu’il se passe, un « HELP » est compris de tous. Et, il en va de même si vous voyez une autre fille se faire agresser, évidement.
On le dit, on le répète, mais si vous faire toucher les seins ou les fesses ne vous semble pas « dramatique » rappelez vous que cela n’en reste pas moins une agression sexuelle qui est punie par la loi. Donc ne vous laissez pas faire, et si jamais vous êtes une ninja dans l’âme : une clé de bras et direct au poste de police !


Anecdotes

Et en dehors des agressions sexuelles, et pour vous donner une idée plus générale, voici quelques « petites » anecdotes personnelles ou plus globales, qui vous donneront une idée de la sécurité au Japon.
Je vous invite aussi à lire les articles sources pour vous faire une idée plus globale.

– En 2015, lors de mon 4ème voyage, nous avions passés une soirée dans un centre d’arcades en plein Shibuya, où j’avais passé une bonne heure à jouer à un jeu. Après nous sommes allés manger. Une fois au restaurant, j’ai réalisé que j’avais laissé mon sac à main (avec porte feuilles, téléphone, passeport and co) à côté de la borne d’arcade ! J’y suis retournée en panique, et la jeune fille qui était à cette borne m’a vu chercher partout et a sorti mon sac qu’elle avait rangé sur le côté en s’excusant au moins trois fois de l’avoir déplacé.

– En 2013, lors de mon 2nd voyage, je retrouvais un ami dans un Starbuck bondé. Il a posé son ordinateur sur une table et m’a proposé de venir avec lui au comptoir pour choisir nos boissons. J’étais très surprise et je lui ai dit que c’était risqué de laisser son ordinateur sans surveillance et que quelqu’un pourrait lui voler. Ça l’a beaucoup amusé, il s’est étonné : « Qui irait prendre à quelqu’un d’autres des affaires qui ne lui appartient pas ? Ce ne serait vraiment pas gentil ! ». Plus tard, je me suis permise de lui rappeler de ne JAMAIS faire cela en France.

– « En 2014, la police japonaise que plus de 3,3 milliards de Yens (~27 millions d’euros) ayant été découverts dans des lieux publics avaient été rapportés comme objets trouvés ! Un montant d’ailleurs en hausse régulière sur les cinq années précédentes. Pour ne rien gâter, plus des deux tiers auraient été remis à leurs propriétaires. »
Source : La sécurité au Japon par Kanpai

– « Les vols subis par des visiteurs au Japon restent une rareté. Les vols à la tire y sont pour ainsi dire inconnus et la sécurité dans les hôtels n’est pas remise en question, au point que certains hôtels ne ressentent même pas le besoin de mettre des coffres dans les chambres. »
Source : La sécurité au Japon par Vivre le Japon

– « Le délit le plus recensé en 2013 reste le vol de vélo avec un taux de 29,2% (…) Au Japon, les crimes sont tellement moins fréquent que lorsqu’il s’en produit, ils sont sur-médiatisés, et la police met en œuvre tous les moyens à sa disposition pour les résoudre rapidement. C’était le cas avec ce violeur présumé chassé par 4000 policiers, 900 véhicules, des hélicoptères, des bateaux et des chiens renifleurs, avant d’être arrêté en direct devant les caméra de les télé japonaise. »
Source : Sécurité au Japon, tout pour se sentir bien par Un Gaijin au Japon


Mais même au pays des bisounours, le risque zéro n’existe pas !

Cependant, ne soyons pas naïve, le Japon n’est pas tout rose. Alors ne vous voilez pas non plus la face, vous entendrez toujours l’histoire « de l’amie d’un ami du cousin de votre beau frère qui… »

Mais il est évident que la probabilité de vous faire agresser/voler est tellement basse au Japon, que vous vous laisserez vite enivrées par la sensation de sécurité « absolue » (qui fait d’ailleurs parti des raisons de la dépression que l’on peut rencontrer une fois de retour en France).

Alors partez juste l’esprit tranquille et tâchez de ne pas vous gâcher le voyage en vous inquiétant inutilement ! Ne prenez simplement pas de risques inutiles et tout ira merveilleusement bien 🙂

Quel budget pour un voyage au Japon ?

Comme tous les pays, le Japon est un endroit où on peut :
– rester une semaine OU plusieurs mois
– dormir gratuitement chez l’habitant OU dans des hôtels 5 étoiles,
– cuisiner « chez-soi » OU aller trois fois par jours au restaurant,
– rester dans la même ville OU voyager beaucoup dans le pays,
– etc …

Tant de critères qui pourront rajouter un ou deux zéros à votre budget.


2000€ en moyenne pour 2 semaines

Je ne referai pas un énième post qui détail les différentes dépenses que vous pourrez faire sur place. D’autres l’on déjà fait très bien, alors je vous invite à lire les articles existants très détaillés sur le sujet sur Kanpai, sur Ici Japon, sur En passant par le Japon, sur Planete Maneki ou encore sur un Gaijin au Japon.

Cependant, après avoir regardé les dépenses de différents voyageurs, on constate une moyenne globale de 2000€ par personne, billets d’avion inclus, pour deux semaines « confortables » (c.à.d. avec des petits plaisirs) à travers le Japon : généralement Tokyo, Kyoto, Osaka.
On parle bien sûr ici de personnes partant avec l’idée de se faire plaisir. On peut constater des budgets beaucoup plus bas pour des gens qui viennent à deux, sur du plus long terme et dans des conditions plus « roots »


Utilisez un simulateur de budget

Comme le budget varie d’un voyageur à un autre, en fonction de ses envies, il existe plusieurs simulateurs de budget. Je vous invite à en tester plusieurs et à faire une moyenne des résultats.
Aussi, préférez des simulateurs que vous trouverez sur des sites qui ne parlent QUE du Japon. Car un site qui parle de tous les pays du monde n’est donc pas spécialisé et ne sera pas très « objectif ».

Je peux vous recommander celui de Kanpai ou encore Japon Facile.


Voilà, j’espère que vous trouverez réponse à vos questions. Pour ma part, je tiendrai un cahier détaillé de mes dépenses ainsi que celles de mes amis venant me visiter afin que je puisse, d’ici quelques mois, vous présenter des budgets plus précis.

 

 

Dublin

Bonjour à tous,

Début juillet, j’ai passé 5 jours à Dublin
pour y voir mon amie Céline qui y passe l’été pour un stage.

C’était la première fois que je mettais les pieds en Irlande,
et c’était bien chouette !
Bonne lecture 🙂


Jeudi 9 juillet

009

Je suis arrivée à Dublin vers 13h. Après avoir sauté dans un bus en direction de mon auberge, je dépose mes affaires et je pars pour une balade de 5h à la découverte de la ville.

J’ai donc fait un grand tour, en passant par le St Stephen’s Green – parc juste à côté de l’auberge, Mansion House, Trinity College, les quais, Temple Bar, Christ Church Catgedral, Dublina, Saint Audoen’s et St Patrick’s Cathedral…et j’ai fini la journée avec un Fish and chips vraiment dégueulasse ! Haha. Mais il fallait que je goûte !

J’ai cependant trouvé ça très très proche de Londres culturellement, et extrêmement petit. Mais ça reste une ville très charmante.

010

006

008

007

022

030

020

025

027

023

029

034

037

038

039

041

042

046

050


Vendredi 10 juillet

051

Aujourd’hui il faisait un temps magnifique. Céline arrive sur Dublin en début d’après-midi, ça m’a laissé le temps le matin de repasser par St Stephen’green pour prendre des photos avec le soleil, de visiter Trinity College (devant lequel je n’avais fait que passer la veille) ainsi que le National Gallery et le musée d’histoire naturelle (un peu effrayant…)

J’en profite pour présenter l’auberge, en photo ci-dessus, qui était vraiment super, autant au niveau de l’accueil que des gens que l’on y a croisé que de la propreté des chambres, du prix et de l’emplacement ! Je recommande vivement !

053

054

056

058

059

063 064 065 066 068 069 071 072 073 080 082 083 085 091 097 099 102 104 108

Vers 14h, je réceptionne Céline sur O’Connell Street, et on décide de se mettre en marche pour Phoenix Park où nous voulons y pique-niquer… Sauf qu’il est bien trop loin à pieds et on y arrive tard, donc nous n’avons point eu le temps de l’explorer comme nous l’aurions voulu, mais tant pis. On file donc vite à l’auberge pour que Céline y fasse sont check-in et nous passons le reste de la journée à déambuler dans Dublin.

109  115 120 124 128 129 131 137 141 143 145 146 155

Nous repassons après cela une fois de plus à l’auberge pour s’y faire belles avant le soir. Dans notre dortoir, on y fait la connaissance de Lucie, une française qui voyage seule et qui est là pour une semaine ! Ni une ni deux, on lui propose de nous suivre, et quelques coups de mascaras plus tard on se met en quête d’un bar bien irlandais !

On trouve notre bonheur à Parliament St, où un bar de 3 étages fait l’angle : The Porterhouse. Chacun des étages est creusé en son centre afin qu’on puisse y voir la scène en contre bas où des chanteurs irlandais se donnent en spectacle. Le bar propose une gamme hallucinante de bières venues de tous les coins du monde et l’ambiance est vraiment cool, on y a passé une superbe soirée !

158 159 160 162

8UX-ao54KQoWZ769WzASwtUVar2gCdCGzBQgMxJlX_U

164

Après quelques rencontres avec des brésiliens et des belges, nous enchaînons sur un autre bar un peu moins sympathique avant de ne rentrer nous coucher !

Demain, départ pour Glendalough où nous partons pour 2 jours de randonnée !

174


Samedi 11 juillet

177

Ce matin nous partons donc pour Glendalough, armées de nos k-ways et de nos chaussures de marche, on prend place dans un bus à la décoration ultra kitch avec Céline et Lucie – qui nous fait la joie de nous accompagner.

Après 2h de route (et de sieste) nous arrivons dans le petit village de Glendalough où on y dépose nos affaires dans notre auberge avant de ne partir pour notre première randonnée de 5h.

Le soir, Lucie est rentrée à Dublin et nous nous avons passé la nuit sur place !

183 186 190 206228234

Ck2DfxzBicxeBVHSMezzkxYX4WHTeqZXC0kZq78lUHY236258

19wIagIKxV37zpBL4C-o2MMrY0rP1SjvFD2rH4djIm8

278 279

mMGAEoTfBr6c1QzfwEebwOaPHva-S0aw4s9r0TQv8jA

NM5LNDHgaoScR2zRFsrJrbCbBgfZscGzbjcWIt_fxzo


Dimanche 12 juillet

V8AnbwQaC6TS37pUhPoiimCtNv7qN-2_s8FbKa_schU

Pas de grasse matinée pour les braves, à 8h pétante nous étions dans la salle commune pour le petit déjeuner et à 9h nous étions parties !
Nous avons fait 8h de randonnée aujourd’hui, entrecoupée de séances de croquis pour Céline et de siestes pour moi, nous avons pique-niqué tout en haut du monde le midi et… c’était tout bonnement merveilleux ! Place aux photos !

296297 310

hT0UACtHMuQiNql0qBNrXDesZN7DPcGF4EGX0xvwHcw,cO03q91QvH3auxH-LmGPO5Ov78IQVQ-lWowAhy64WgU309

tumblr_nutnnxYWzW1u7yy6ko1_1280

J’ai même pu récupérer ses superbes dessins !
Vous pouvez en voir d’autre ici, sur son blog !!

tumblr_nutnnxYWzW1u7yy6ko1_1280

cN5n4zYlkaGhSXU3r1h0rTz3Tj1JZCfiNHgmE4xOcvY

313

uFXYvGVtsPj8e89vmzG1ipV78DMT9Kok6Ev6Y3JucNQiEdXqwpz5SS0wr7_SU4uttFcBQMFYc8Gea6nczTUBRw

kU8q2SEQ_RNt6M7TwraqXJCW64scLksabNbiF5xLeHQ381

_i_8aUwP5KD4f6_GBk8MYudnSNvFmbwp0LdhthDGe38

mzzJ5fMg1Re5TWu7cZUq75wB9mivf_aJvMCkrUW7LiA,PbN0jYobw3b6-ni0UHbuSb40jr-4DhBVSATzh44mCis,OxNcX2nkvUJd1W3GESOi-nI0XsMXsXlNUmW_aQzzbJY

OW3458cKJFMRK2GBN8FVUalilInlLFuSSdDjYGbLH18 Mgd2Gosi6V9lMIuZXnCd3ml_H7cLQtLJWaSUsgtgnDc

395 394 399404 410 406 419 421 428 431 443

UWBM4cad3PByVfwGy9HwwDGge-I-h4H0GHNDA4MhXMY457 468

Voilà ! Ce soir Céline repars et moi j’ai mon avion qui décolle demain pour le Japon !
Une très belle excursion et un très beau séjour !

🙂

Tokyo – Semaine 4

Hello !

Et voilà ma dernière semaine de cet incroyable voyage !
Elle fut très nature, avec plusieurs excurtions et la fameuse ascention du Mt Fuji !
Une grande série de photo, car une image vaut mieux qu’un long discours…

En route !


Lundi 3 août

IMG_1717

Après avoir passé une partie du weekend à organiser notre ascention du Mont Fuji le weekend prochain, autant vous dire que la pression commençait à monter : « vais-je arriver à monter jusqu’en haut ?! ».
En route donc pour le Mt Takao afin de me faire les jambes, c’est parti pour 7h de marche et c’était vraiment magnifique !

IMG_1720 IMG_1724 IMG_1725

Pour info, n’hésitez pas à prendre le cablecar à 430Y aller simple pour monter, car le trajet n’est pas super joli.

IMG_1728 IMG_1732 IMG_1737 IMG_1746 IMG_1750 IMG_1751 IMG_1758

Il y avait aussi un parc à singes. Je pensais que ce serait comme Nagano, où les singes sont en liberté, mais en réalité pas du tout. C’est une bien triste prison où les animaux semblent bien malheureux, passez votre chemin.

IMG_1759 IMG_1763 IMG_1772 IMG_1775 IMG_1777 IMG_1782 IMG_1785 IMG_1790 IMG_1791 IMG_1792 IMG_1802 IMG_1804 IMG_1811 IMG_1818 IMG_1821 IMG_1834 IMG_1835

Au sommet, une grande place avec une vue magnifique. Après en avoir fait le tour, alors que je m’aprêter à redescendre par le même chemin qu’à l’aller, je vois des gens essoufflés qui arrivent depuis un escalier au bout de celle-ci. Je suis donc descendue par là, et c’était de loin la plus belle partie de cette randonnée !

IMG_1839 IMG_1841 IMG_1845 IMG_1847 IMG_1849 IMG_1857 IMG_1860 IMG_1873 IMG_1901 IMG_1910 IMG_1911 IMG_1919 IMG_1925 IMG_1936 IMG_1940


Mardi 4 août

IMG_9188

Journée où le matin j’ai réalisé que c’était ma dernière semaine, je l’ai donc passée à faire des achats souvenirs. Rien de fou fou !

IMG_9190IMG_9271


Mercredi 5 août

IMG_1952

Aujourd’hui, excursion au Mt Mitake, où je suis arrivée tard ce jour là, car c’était loin, et que je me suis perdue pendant environ 3h dans la vallée, ce qui a fait que lorsque je suis arrivée au début du chemin de randonnée, il était déjà le soir et l’heure de faire demi-tour ! J’étais bien DÉGOÛTÉE ! Mais c’était très beau tout de même !

[wpvideo FvUz0R32]

IMG_1953 IMG_1955

[wpvideo 4QXHmmkR]

IMG_1956 IMG_1960 IMG_1964 IMG_1969 IMG_1971

[wpvideo qCKrAf3M]

IMG_1974 IMG_1976 IMG_1977 IMG_1980 IMG_1981 IMG_1986 IMG_1988 IMG_1989 IMG_1990 IMG_1994 IMG_2000

Là je crois qu’ils appelaient Totoro.

[wpvideo 0r7prFOI]

IMG_2014

La blague, c’est que comme j’avais fait le tour du village, j’ai commencé à redescendre. Et je me suis rendue compte 30min plus tard que j’étais passée à côté DU temple populaire. J’ai donc remarchée 30min (et ça monte!) pour arriver en bas d’escaliers interminables !

IMG_2016

Et une fois en haut, je suis arrivée devant le temple…qui était totalement en travaux ! LES BOULES.

IMG_2021

Ma la vue était jolie. Au moins ça !

IMG_2025

Et dans mon « malheur » j’ai eu beaucoup de chance car j’ai eu droit à une jolie surprise sur le chemin du retour !

[wpvideo cAy2C3zg]


Jeudi 6 août

IMG_2043

Aujourd’hui j’ai passé la journée avec Julien, un ami du lycée que je n’avais pas vu depuis des années (et qui habite pourtant Paris !). C’est toujours marrant de croiser des français au Japon : c’est le bout du monde, et pourtant on y croise les copains !

Journée visites du coup, car il était arrivé depuis peu.

IMG_2046 IMG_2047


Vendredi 7 août

IMG_9410

J’ai passé une grosse partie de la journée à rassembler les affaires pour demain, et préparer nos bentôs pour le weekend. Car le Mt Fuji est très touristique, et tout coûte très cher là bas (quoi ? 5€ la petite bouteille d’eau ? 3€ pour aller aux WC ? Tout va bien.)

Et ce soir, on retrouvait Glenn et sa copine qui sont eux aussi arrivés au Japon ! L’occasion de lui faire découvrir la boutique One Piece, Shibuya, de manger des udons et de passer la soirée dans des bornes d’arcades ! C’était vraiment trop trop chouette !

IMG_9415[wpvideo 92f9lXca]

[wpvideo gCRP3rL0]


Samedi 8 et Dimanche 9 août

IMG_2051

C’est le grand jour !!! Tout le monde a son équipement (hormis Samuel qui s’est débrouillé pour oublier son manteau et ses gants, BIEN JOUÉ.), tout le monde est plus ou moins en forme, le temps est dégagé, on est motivé, c’est donc parti pour 3h de trajet en bus jusqu’à la 5ème station du Mt Fuji !

IMG_2052 IMG_2056

Arrivés à la 5ème Station, c’est le grand départ. Nous allons marcher jusqu’à 20h. Ça monte, c’est éprouvant, il fait très lourd, mais on y va tout sourire ! Et le paysage, incroyable !

IMG_2059 IMG_2064 IMG_2067 IMG_2068 IMG_2071 IMG_2076 IMG_2085 IMG_2086 IMG_2093 IMG_2096 IMG_2101 IMG_2106 IMG_2114 IMG_2124 IMG_2125 IMG_2128 IMG_2131 IMG_2133 IMG_2135 IMG_2138

Toutes les 2 heures environs, nous trouvons un « gîte » pour faire des pauses. À partir de maintenant, le vent et le froid nous obligent a troquer nos shorts contre des pantalons et nos tshirts contre des doudounes ! N’oublions pas que nous sommes en montagne !

IMG_2140 IMG_2151 IMG_2156 IMG_2170

IMG_2171 IMG_2175

Nous y voilà. Nous n’en pouvons plus. 3200m d’altitude. Ici se trouve notre gîte où nous allons y passer la nuit. Tous les expériences que j’ai pu lire sur internet nous faisait croire qu’il était impossible de dormir sur le Mt Fuji. En réalité, tous les sites sont en japonais, et sans Shima nous n’aurions jamais pu réserver ! (Ni savoir!).

Comptez 50€ la nuit, et 80€ avec le repas du soir (soupe chaude, riz au curry..) et le petit déjeuner (onigiris).
Prévoyez aussi des boules quiès, car c’est à la bonne franquette, et il peut y avoir de gros ronfleurs !

En tous cas, cette pause « sieste » de quelques heures nous a bien revigoré et nous a permis de tenir le coup jusqu’au sommet.

IMG_2176 IMG_2180

3h du matin. C’est difficile.

Le soleil se lève dans 2h et des poussières, et il nous reste encore de la marche. Le pire dans tout cela, c’est que ce n’est pas si loin : ce qui va nous prendre du temps, c’est de faire la queue ! Et oui, un monde fou est déjà là. Tout le monde a sa lampe frontale et se dirige vers le sommet. On dirait une longue voie lactée, c’est magnifique.

Il fait très froid, l’air est glacial, et devoir s’arrêter toutes les 2min à cause des « bouchons »,
c’est tout bonnement terrible.

IMG_2192 IMG_2204 IMG_2205

[wpvideo lRCXa18q]

IMG_2210

Quelques rayons du soleil colorent le ciel. Nous sommes quasiment arrivé, et cela redonne du courage.

IMG_2216

Nous y sommes. On n’en revient pas. On s’était tellement préparé à craquer, à ne pas arriver au bout, que la sensation est irréelle. Je m’assoie dans un coin d’un temple à cause d’une petite chute de tension pendant que Diane et Samuel nous ramènent des boissons chaudes. Que ça fait du bien.

On fini par aller trouver une place sur les grands bancs d’un restaurants, en attendant l’instant fatidique.

IMG_2220 IMG_2227 IMG_2230

D’un coup, à travers les portes coulissante, un rayon rose nous éblouie. Tout le monde se précipite dehors pour admirer. Une énormes musique de victoire raisonne dans des enceintes géantes, c’est marrant.

Je pense que tout le monde a été très ému pendant ce court instant. Tout le monde a tellement mal aux jambes, tout le monde a eu tellement froid, tout le monde est à bout, et le spectacle que l’on voit vallait tous les efforts du monde, c’est irréel. Il n’y a pas de mot pour décrire cette sensation, une fois de plus.

IMG_2233 IMG_2234 IMG_2240 IMG_2243 IMG_2246 IMG_2248

IMGP0603

À présent le jour est totalement levé. Tout le monde a avalé un bol de nouilles, et il est temps de redescendre.

Je pense que ce fut le pire.

La descente se fait sur du sable volcanique, en plein soleil. On meurt vite de chaud, mais pas question d’enlever le pantalon sinon quoi le sable rentre dans les chaussures. Et nos pieds s’enfoncent tellement que cela force considérablement sur les jambes.

Mais on est heureux, alors on rassemble le peu d’énergie qui nous reste avec comme seule motivation : une douche nous attend à la maison !

IMG_2255 IMG_2258

[wpvideo E5oePzB1]

IMG_2260 IMG_2261

[wpvideo EuyRKwcn]

IMG_2263 IMG_2273IMG_2262 IMG_2287 IMG_2289 IMG_2290 IMG_2292

Et voilà.
WE DID IT.

C’était ma dernière journée. Le lendemain je quitte Tokyo et retourne sur Paris.

J’ai souvent soutenue que je ne voudrai pour rien au monde vivre au Japon. Mais y passer un mois complet, vivant le quotidien – d’une certaine mesure, m’a fait changer d’avis…

À très bientôt Tokyo <3

IMG_9446

Tokyo – Semaine 3

Hello !

Et voilà la 3ème semaine de ce fabuleux voyage.
Il ne m’en reste plus qu’une, la fin se fait tristement sentir…
Mais je garde la pêche et je tenterai de remplir au mieux
celle qui arrive !

En attendant, voici un résumé de la précédente !
🙂


Mercredi 29 juillet

001

Bon, il faut l’admettre, j’ai vraiment rien foutu aujourd’hui ! Je me la suis coulée douce au file des pages du livre « TOKYO, 53 adresses subjectives » d’Isabelle Boinot.

Qu’est ce que c’est ? C’est un livre qui regroupe les adresses favorites de l’auteur, que ce soit des boutiques, galeries d’art, restaurants, librairies, etc. Le tout, très joliment illustré !

Cet après midi, j’ai on a donc testé les adresses qui concernaient notre adorable quartier de Kichijoji, dont un petit café beaucoup trop mignon : Yokoo ! On y a commandé un café et un jus de pomme, et le service était vraiment adorable !

Quant au dessert, on a commandé littéralement au pif car la carte n’était qu’en japonais et l’anglais de la serveuse était très limité, ce qui nous a tous bien fait rire car on essayait de comprendre ce que l’on pouvait commander ! Mais ce qu’elle nous a servit, malgré l’apparence douteuse, était trop bon !

002 005 006

Ce soir, nous avons aussi fêté le départ d’un des résidents qui repart demain en Australie ! L’occasion de refaire un bière pong dans la salle commune, n’est-ce pas ?
Pour ma part, je suis allée me coucher, mais je pique cette photo de Sangey que Diane à prise durant la soirée car elle me fait trop rire ! (Désolée Sangey!)

11831716_679537558813579_2898027254067463005_n


Jeudi 30 juillet

016Ce matin nous sommes partis visité Shimo Kitazawa avec Lucille, Amadeus et Sangey. Nous y étions allé de nuit lors de notre tout premier festival en yukata, mais de jour c’est très mignon aussi, il y a tout plein de jolies boutiques !

Le soir, nous nous sommes tous réunis dans un petit restaurant mexicain pour fêter l’anniversaire de Momoko, l’une des résidentes de la GuestHouse, et c’était très chouette !

011 012 013 015 017 025 11800113_859850607425483_1629975609466322988_n11828731_859844327426111_3006528641285316320_n


Vendredi 31 juillet

031

Fini d’être une grosse feignasse ! Aujourd’hui, armée de mon joli livre d’adresses (dont je vous ai parlé plus haut) je me fais un petit tour des librairies recommandées dans ses pages !

C’est parti pour une belle balade, point de départ Shibuya, ensuite Meguro et j’ai fini par Harajuku ! De quoi bien faire chauffer la carte bleue (encore…) !

032 033 035 037 038 044 048 049

À Omantesendo, j’ai aussi découvert la boutique KiddyLand (qui est pourtant difficile à rater).
L’antre du kawaii et de ses dérivés. Tout le monde est là : Hello Kitty, Doremon, les Super Nanas, Lego, Bob l’Eponge, Totoro, Pokemon, Kawai Watch, Star Wars, Disney et bien d’autres dont nous ignorons même l’existence, nous, pauvres occidentaux.
Autant vous dire que si vous n’êtes – comme moi – pas préparé, ça peut être dangereux pour le coeur.

L’occasion pour moi de vous montrer un peu la folie des japonais pour toutes ces mascottes, car c’est vrai qu’à force d’être ici on s’y habitue et on finie même par trouver ça…NORMAL. Haha.

071
051 052 053

054 055 056

[wpvideo ph0N6y97]

057 058 059 065067 070

…et rien que pour toi Johanna…

066

[wpvideo l5jE0sa7]

Ah. Et j’en profite pour vous annoncer que Les Mignons, c’est pas le même délire ici.
Vous pensiez qu’à Paris ils étaient déjà un peu trop PARTOUT ?
Bin ici, c’est PIRE.

072 073

075

Aaahhh…mon petit coup de coeur de la journée ! Autant la librairie Tsutaya Books à Meguro étaient tout bonnement sublime et remplie d’incroyables livres d’arts et autres…autant CrayonHouse est plus modeste mais bien plus ma tasse de thé ! Au niveau 0, une immense sélection -de qualité!- de livres pour enfants (j’y suis restée au moins une heure!) ; au 1er étage, des magnifiques jouets en bois, et au dernier, des livres pour les mamans (d’accord, j’avoue, je n’y suis pas montée).

Et, tout en bas, un grand restaurant bio avec une terrasse sublime au milieu des plantes ! Autant vous dire que je m’y suis promise d’y revenir manger un bout !!!

083 081 080 084

Ah, et la petite surprise au détour d’une ruelle sur le chemin du retour…
(moi qui pensait que ça n’existait plus!)

085


Samedi 1er août

088

Ca y’est, c’est le weekend !
Je sais que ça ne change rien pour moi qui suit en vacances, mais c’est le moment où Diane et Samuel sont aussi là la journée !

Aujourd’hui, nous nous sommes un peu séparés. Les autres sont allés à Oumé pour y faire un festival, y pique niquer l’après-midi et voir un feu d’artifice le soir.
De notre côté, nous sommes allés visiter un peu Tokyo, que mine de rien, le temps passe et les loulous n’ont pas trop le temps pour voir vraiment la ville !

Au programme, les Jardins du Palais Impérial, le quartier de Tokyo Station et Ginza ! C’est parti !

090

Ici, il fait très très très chaud, il fait en moyenne entre 34 et 38, ce à quoi s’ajoute la pollution de la ville, pas le moindre vent et…le pire…l’humidité ! Ici, on a l’impression d’avoir perpétuellement une fine pellicule d’eau sur la peau, c’est bof agréable, ce qui explique que la climatisation soit PARTOUT (restaurants, bus, métro, etc).

097 105 108 110 113 116 121 123 124 125 132 133 136 139 147 149 148 150 153 157 161 173 174 180 182 190

J’adore tellement cette petite place ! On y a bu un coup en terrasse, au frais, et j’ai adoré !

188192 199

La jolie boutique Merrifactury.
(Lila, j’ai pensé à toi !)

201 209 212


Dimanche 2 août

215

Journée de grosses feignasses. Nous avons dormi comme des loirs toute la matinée, et notre après midi fut en grande partie dédiée à l’organisation du weekend prochain : l’ascension du Mont Fuji ! C’est le dernier weekend pour le faire ensemble, et bien que ça a l’air d’être très difficile, on aimerait vraiment tenter le coup.

Un énorme merci à Shima qui nous a bien aidé pour l’organisation, en nous aidant avec les sites en japonais et tout et tout.

Pour le reste de la journée, nous avons baladés dans Kichijoji et Mitaka (où nous sommes d’ailleurs tombés sur un joli petit festival), avant de rentrer se faire une petite soirée films.


257 258 260 268 269 272 273 274 275 276 278 280 285 293


La guesthouse

231

Beaucoup d’entre vous m’ont demandé comment ça se passait au niveau du logement.

Nous sommes donc à Oakhouse Kichijoji 2, une guesthouse tout près de la station Inokashirakoen, et à 10min à pied de la Station de Kichijoji. Pour accéder à cette dernière, il faut traverser l’adorable petit parc d’Inokashira, autant vous dire qu’il y a pire en terme de contrainte !

230

La GuestHouse est très propre, et beaucoup moins cher que n’importe quel appartement airbnb ou autre. Nous avons chacun une chambre (il y a différentes tailles, nous c’est la « normale ») et la salle de bain, les WC, les machines à laver, le salon et la cuisine sont communs à tous.
La cuisine est toute équipée pour que l’on puisse cuisiner, chaque chambre à un petit panier de rangement où y mettre ses affaires (genre son huile, son soja, son sel, etc). Quant aux chambres, elles sont équipées d’un réfrigérateur/congélateur, de rangements et d’une très très précieuse clim, elles sont super bien isolées, donc on n’est pas réveillés par le réveil du voisin (comme j’ai déjà pu le vivre lors de mon premier séjour au Japon), et, évidement, y a le wifi partout !

J’étais étonnée de voir bon nombres de personnes qui logent ici pour plusieurs mois, voir plusieurs années. Mais au bout de 3 semaines, je comprends à présent que c’est clairement le meilleur choix !
Déjà, au niveau des tarifs, c’est moins cher qu’un appartement, et le wifi, l’eau et l’électricité (clim, chauffage) sont compris, et l’équipement aussi (frigo, ustensiles de cuisine, machies pour laver et sécher le linge…) Mais outre l’aspect financier, il y a clairement un aspect social qui vaut n’importe quel appartement luxueux pour un expatrié. Effectivement, on rencontre énormément de gens, on se fait des amis, on parle, son sort, on rigole, on s’amuse… Luxe que l’on peut que très difficilement s’offrir lorsqu’on est isolé dans un appartement.

Bref, beaucoup d’avantages en finalité ! Donc pour ceux qui viendraient passer du temps dans un même lieu, je recommande vivement !

  • L’entrée, où on y enlève ses chaussures et où on y enfile ses pentoufles :

227 229

  • le couloir qui donne sur les chambres, le salon/cuisine, les WC et salle de bain

224

  • la cuisine qui est ouverte sur la salle commune

217

Les 7 poubelles de tri (si si). Il faut savoir qu’au Japon tout le monde tri tout le temps. Ce qui est une très bonne chose !

218

  • la pièce des machines à laver le linge

219

  • les douches

222 234

  • notre chambre

236 238240

Tokyo – Semaine 2

Bonjour tout le monde !

Une nouvelle semaine de passée à toute vitesse!
On se régale toujours autant et, si vous voulez tout savoir,
je ne pense pas que l’on va rentrer sur Paris !

😉


Mercredi 22 juillet

1381

Aujourd’hui, nous avions 10 ans ! Dernier jour pour Mathieu avant le départ, et en attendant le Karaoke de ce soir, nous avons passé la journée dans un parc aquatique près d’Nishitachikawa Station !
L’immense parc Showa Kinen abrite un espèce d’Aqua Splash appelé « Rainbow Pool & Water Playland », de quoi vendre du rêve n’est-ce pas ?

En tous cas nous ça nous en a vendu, et nous avons passé la journée entre les toboggans et autres piscines à vagues en attendant ceux qui bossent ! La vie est injuste, oui…
Ensuite, nous sommes partis à la découverte du fameux parc en attendant l’heure du rdv.

1382 1383 1385 1387 1391 1395 1397

[wpvideo cASudVDP]

Après quoi nous avons retrouvé toute la troupe à Kichijoji (même la sœur de Mathieu!) pour 5h de Karaoké !!! C’était la première fois que j’en faisait ici et c’était vraiment trop marrant !

On a payé à peine plus de 10€ chacun pour un temps illimité et sodas/boissons chaudes gratuits ! Et comme nous sommes de gros mal-élevés, nous avions glissé quelques bouteilles d’alcool dans nos sacs histoire d’être en forme pour s’égosiller dans le micro !
1402 1406


Jeudi 23 juillet

004

Aujourd’hui c’était le retour de la pluie. Alors j’en ai profité pour travailler sur mes projets, et pour jouer aux jeux de société avec Lucille et Sangey. Que la vie est douce ici. C’est agréable de passer une journée à l’auberge sans culpabiliser de ne rien visiter : je suis en vacances après tout !

Le soir, nous sommes partis voir le festival du quartier avec Lucille et Paul. C’était tout petit, mais magnifique ! Hélas, il s’est mis à pleuvoir et nous avons dû retourner à la GuestHouse. Plus tard, lorsque la pluie se fut calmée, nous y sommes retournés avec Samuel, avant de nous poser dans un petit bar tout mignon.

005 007 011 014[wpvideo p2myHfLw]

[wpvideo L8jLzCpz]

018


Vendredi 24 juillet

019

Que d’orages aujourd’hui ! Une vraie tempête a fait rage et elle me disait : allez, tu n’as pas travaillé toute la semaine dernière, là tu vas bosser deux jours d’affilés !
Bon, bon, très bien…

J’ai donc travaillé toute la journée aujourd’hui aussi, faisant une jolie pause en début d’après-midi avec Lucille, Sangey et Shima pour aller manger dans un restaurant de tempuras ! C’était délicieux !

Après avoir de nouveau travaillé, nous sommes ressortis le soir pour accueillir le frère de Baptiste qui venait d’arriver au Japon ! L’occasion de se RE faire un resto et de sortir boire des coups !

021 022 024


Samedi 25 juillet

028

Quelle journée ! Aujourd’hui était le Tachikawa Fireworks Festival : un immense feu d’artifices au Showa Kinen Park (celui où nous étions mercredi avec Mathieu) !

Pour l’occasion, nous avions tous revêtu nos habits de circonstance : nos yukatas et jimbés ! Mais c’était sans compter sur la canicule sous laquelle nous avons failli mourir ! Mais cela n’a en rien enlevé à la magie de cette soirée, car faire un festival en yukata, pour des étrangers comme nous, c’était tout de même une chance et un honneur immense !

Je mets quelques vidéos car c’est très marrant d’entendre les exclamations de la foule.

034 037 041 044 046 054 059 062 063 [wpvideo RGm4h4Qe]
071 075 093 104 122

[wpvideo UHMg5fhe]

139 176 177

[wpvideo rMIbYU44]

185 200 219

[wpvideo yUSCpolL]

222 224 226

[wpvideo VYPP2Ov8]

259 283

[wpvideo S25Hm6ya]


Dimanche 26 juillet

289

Aujourd’hui nous nous sommes levés tôt avec Samuel (Quoi ?! 8h30, un dimanche, C’EST TÔT.) pour préparer l’itinéraire de notre excursion à Kamakura, et c’était tout bonnement magnifique !

Des temples, des forêts, des bouddhas géants, la plage… et terminer la journée dans un délicieux restaurant de sushis, on n’aurait pas pu rêver mieux !

290 291 293 297

296 299 300 [wpvideo HiNXjFL1]

307

Tsurugaoka Hachimangu Shrine

311 315 316 317 320 323 327 330 333 339 342 343 344 355 356 357 360 361 365374 [wpvideo PypCY4Qk] 380382384390Hokaiji Temple

391396404405407414416417

Hokokuji Temple421427431436437439440

441446

449451

453462465467468475

Kotokuin Temple (Great Buddha)
482486489491

Hasedera Temple496500508510511513

514Yuigahama Beach

524525526528532534540546548


Lundi 27 juillet

553

Hier, Diane a passé l’après-midi au temple Gotokuji, un temple rassemblant des centaines de petits chats porte-bonheur.

J’ai donc décidé d’y aller à pied, mais après 45min de marche sous un soleil de plomb, j’ai décidé de sauter dans un métro climatisé pour m’éviter l’insolation ! Cela ne m’a pas empêché de me perdre une fois sur place pendant une bonne heure… à vrai dire, je ne sais pas comment j’ai fait pour rater un temple aussi énorme dans un quartier aussi minuscule ! Haha.

555 558 562 [wpvideo Ksabhmo1] 565 568 570 572 577 578 581 582 584 585 586 587 588 589 590 593

Le soir, direction l’observatoire de la Mairie de Tokyo où avec Sangey nous allons y rejoindre Diane et Samuel pour y admirer la vue. En chemin, on croise un petit serpent trop mignon que Sangey a réussi a attrapé !

Et pour le repas, comme on est vraiment des gros, nous allons dans un restaurant de sukiyaki / shabu-shabu à volonté (all-you-can-eat) où on mange à s’exploser la panse !

002

[wpvideo grviHMFb]

007 008 009 011 017 018 019 021 023 026 027 025


Mardi 28 juillet
RIEN.

purikura

Aujourd’hui ce fut encore une journée de travail pour moi, malgré le soleil qui m’appelait pour sortir ! Aussi, nous sommes un peu tristes avec Samuel ce matin, car la météo nous oblige a annuler notre petit weekend à Nikko que nous avions prévu depuis longtemps.
Mais nous allons tâcher de trouver de quoi occuper le weekend pluvieux qui s’annonce !

Et pour se remonter le moral, un petit aperçu des purikuras que nous avons fait depuis notre arrivée… et vous allez voir que ce n’est pas kitch DU TOUT.

006 004

11265054_690183627778668_7284228659256666455_n

…à mercredi prochain ! 🙂

Page 1 sur 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén